Skip to main content

La recherche et les services publics dans la physique et la chimie de l’atmosphère de la Terre et des autres planètes, ainsi que de l’espace extra atmosphérique.

Bien que la mission Rosetta soit terminée depuis trois ans, la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko n'a toujours pas révélé tous ses secrets. Juste avant que la mission ne touche à sa fin, une particule cométaire est entrée de façon inattendue dans l'instrument ROSINA/DFMS (normalement, seul le gaz de la comète aurait dû y entrer).

Il y a déjà bien longtemps (en 2008), dans un endroit très, très lointain au-dessus de nos têtes, l'instrument SOLAR, arrimé à l'extérieur de la Station Spatiale Internationale ISS, commençait la mission pour laquelle il fut conçu: mesurer le rayonnement solaire en dehors l'atmosphère terrestre pour une durée initiale de 18 mois et ce afin de compiler un spectre solaire de référence, nécessaire à de nombreux domaines de la recherche scientifique. Il restera en activité 9 ans!

Nous sommes heureux de vous annoncer que nous avons reçu le label ICOS pour la station Maïdo d'Île de la Réunion. La station fait désormais officiellement partie du vaste réseau de stations de mesure ICOS (Integrated Carbon Observation System), qui vise à fournir des observations à long terme des gaz à effet de serre pour la recherche, les décideurs et le grand public.

Michel Kruglansli, responsable du B.USOC (Belgian User Support and Operations Center) à l'IASB, a été interviewé par l'RTBF à propos du vol d'essai du Starliner.

Le Starliner a été développé par Boeing, avec l'intention de remplacer les fusées russes Soyouz. Les Soyouz sont actuellement utilisés pour amener des astronautes à la Station Spatiale Internationale, ce qui coûte beaucoup d'argent à la NASA et à l'ESA.

Bien que la capsule sans pilote Starliner n'ait pas atteint l'ISS, elle a atterri en toute sécurité sur Terre. Un signe positif pour l'avenir!

L'Institut royal d'Aéronomie Spatiale de Belgique vous souhaite de bonnes fêtes!

Un nouvel instrument de mesure de la qualité de l'air (de type MAXDOAS) a été installé à Kinshasa. Il s'agit du dernier deploiement du projet Kinaero, dans lequel l’IASB s'associe à l'Université de Kinshasa et à l'Université de Liège (Faculté des Sciences).