Skip to main content

Origine, propriétés et effets du NO2

Le NO2 ou dioxyde d'azote est une substance qui est libérée lors des processus de combustion.

Plus des trois quarts (78 %) de l'air que nous respirons sont constitués de molécules d'azote (N2). À haute température, l'azote réagit avec l'oxygène (O2) pour former du monoxyde d'azote (NO) et du dioxyde d'azote (NO2). Le NO est ensuite transformé en NO2 dans l'atmosphère. Le nom collectif du NO et du NO2 est oxydes d'azote (NOx).  

N2 + O2 → NO et en partie NO2

Le NO2 est un gaz réactif ("oxydant fort") qui participe à la formation de l'ozone et des particules (smog) et est connu pour irriter le système respiratoire humain. Il a un effet important sur la santé humaine et contribue aux problèmes respiratoires :

  • irritation du nez, de la gorge, des yeux, des poumons
  • les crises d'asthme
  • gênes respiratoires

Sources de NO2 provenant de l'activité humaine (65% des émissions totales de dioxyde d'azote)

Le dioxyde d'azote présent dans l'atmosphère provient à la fois de sources naturelles et anthropiques, l'homme étant à l'origine de la grande majorité (65 %) des émissions provenant des sources suivantes

  • voitures
  • navires
  • avions
  • procédés industriels
  • centrales électriques

La combustion du pétrole, du charbon et du gaz est responsable de l'augmentation du niveau de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère, l'une des principales causes du réchauffement de la planète. Outre de grandes quantités de NO2 et CO2, ces processus de combustion des systèmes de chauffage, de la production d'électricité et des moteurs (transports) libèrent également d'autres polluants dans l'atmosphère, tels que

Malgré une sensibilisation accrue à l'empreinte écologique et à l'impact de la consommation d'énergie, l'utilisation de combustibles fossiles non renouvelables continue d'augmenter dans le monde entier.

Sources naturelles de NO2 (35 % des émissions totales de dioxyde d'azote)

Le dioxyde d'azote est également libéré par des processus de combustion naturels tels que les feux de forêt et les éclairs. En outre, les plantes et les bactéries peuvent également produire du NO2 dans le sol ou dans l'eau.

Les processus de combustion des systèmes de chauffage, de la production d'électricité et des moteurs (transports) libèrent de grandes quantités de CO2 et d'autres polluants dans l'atmosphère, tels que le dioxyde d'azote (NO2) et le dioxyde de soufre (SO2). Crédits image National Maritime Foundation.
La principale source de NO2 est d'origine humaine. Le NO2 est principalement causé par les émissions des voitures, des bateaux, des avions, des processus industriels et des centrales électriques. Crédits pxfuel.
Quantité de dioxyde d'azote en moyenne sur une période de 3 ans (2018-2020) mesurée par l'instrument TROPOMI. La pollution provenant des petites villes et des centrales électriques individuelles est visible. La couleur est une indication de la quantité de gaz dans l'atmosphère (les couleurs plus bleues indiquent de faibles concentrations, les nuances rouges/violettes indiquent de fortes concentrations). Crédits BIRA-IASB Tropomi.