Skip to main content

À titre d’anecdote, il faut savoir que les fréquentes pluies vénusiennes d’acide sulfurique n’atteignent jamais le sol.

Parties de la couche nuageuse située entre 48 et 58 km d’altitude, ces gouttes d'acide vont rencontrer vers 30 km d’altitude des températures telles qu'elles finissent par s'évaporer. L'acide sulfurique s'évapore vers 300°C ; en se décomposant en eau et en dioxyde de soufre. Les gaz issus de l'évaporation remontent alors pour réalimenter les nuages.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les pluies d’acide de Vénus ne sont donc pas un facteur majeur d’érosion de la planète.

Nuages vénusiens. Credits NASA Mariner 10, 1974.